La formation

La formation « Cadres des organismes du secteur social » est un master 2 professionnel centré sur les enjeux de la protection sociale. Il permet à ses étudiants de se spécialiser sur ce domaine et amène à travailler dans les collectivités territoriales, administrations, organismes d’évaluation ou établissements médicosociaux opérant sur le secteur social. Il ouvre également le champ de l’Économie sociale et solidaire, et notamment celui des associations. Il peut enfin être un préalable avant des passer les concours de la fonction publique associés à la protection sociale.

Le master est co-dirigé par Muriel Roger (professeur des universités) et Jacques Bouchoux (professeur agrégé).


Programme

grandamphi-puvis_jpgLe master est divisé en Unités d’Enseignement (UE) qui correspondent à six thèmes:

  • Les enjeux et les acteurs de la protection sociale en France
  • Les enjeux européens
  • Insertion économique, intégration sociale et politiques de l’emploi
  • Gestion des risques: santé, retraite, dépendance
  • Décentralisation et politiques sociales locales
  • Mise en situation professionnelle (relatif au stage et à la recherche d’emploi post-master)

Les enseignements s’étendent sur deux semestres d’une même année universitaire et sont assurés autant par des intervenants universitaires que des professionnels du secteur social. Les cours sont organisés sur le mode de séminaires. Ils abordent les différents domaines de la politique sociale, de la santé à l’emploi en passant par la politique familiale ou encore la politique de la ville. Le master est d’ailleurs fondé sur une approche pluridisciplinaire permettant d’analyser un même sujet sous l’angle de différentes disciplines ou points de vue: la sociologie, le droit, l’économie, l’histoire ou bien le management au travers des interventions de professionnels.

L’année est organisée sur le mode de séminaires, plutôt que de cours, animés par des professionnels du social comme des universitaires. Les intervenants peuvent changer selon les années, en fonction des disponibilités ou des choix pédagogiques de la direction du master.

Vous pouvez retrouver le détail du programme sur la page officielle du master. Ainsi que la plaquette 2019-2020 ci-dessous :

Au cours de l’année les étudiants doivent effectuer un stage de 3 à 6 mois dans le domaine de leur choix. A la suite de cette expérience professionnelle un mémoire doit être rédigé afin de valider l’année. Cet exercice synthétisant connaissances théoriques et observations concrètes lors du stage est une occasion pour les étudiants de produire un travail original, et de démontrer leurs capacités d’observation, de réflexion et la singularité de leur point de vue.

Débouchés et renommée

Les débouchés du master sont partagés entre le public et le privé non lucratif. Le master constitue en effet une porte d’accès pour certains emplois publics, et une préparation pour les concours de l’EN3S (sécurité sociale), l’EHESP (santé publique et direction d’établissements), l’IASS (inspection), ou encore celui d’attaché territorial. Les associations et fondations constituent un débouché en emploi non négligeable puisque leur activité n’a cessé d’augmenter ces trente dernières années. De plus, le départ à la retraite des professionnels du social les plus âgés constitue une opportunité pour les jeunes diplômés du master.

Le master COSS est proposé par l’université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, l’une des universités les plus réputées au monde. Elle compte parmi les meilleurs établissements français selon des classements internationaux.
La formation s’est vu attribuée la note de A (sur une échelle de A+, A, B, C) dans un rapport d’évaluation. Le rapport en question souligne la professionnalisation permise, les taux d’insertion élevés, et le positionnement de la spécialité COSS sur une niche d’emploi.

thumbnail of D2014-EV-0751717J-S3MA140006050-003078-RD (1)
Consulter le rapport, voir pages 8-9